Prix/m2 médians à La Chapelle des appartements anciens

Publié le par Hervé

D'après les notaires de Paris-Île-de-France, les prix/m2 au 31/01/2014 dans les appartements anciens à La Chapelle continuent de progresser. Le prix/m2 médians est de 6 000€ soit +4% sur un an et +29,9% sur 5 ans.

Le prix/m2 médian dans le quartier La Chapelle reste par rapport à l'ensemble de Paris en dessous de la moyenne (8 150€). Le quartier est juste après La Goutte d'Or le moins cher de Paris. Sur un an, c'est la 4ème en terme de progression sur tous les quartiers de Paris.

Enfin, de manière générale et selon Century, l'achat moyen baisse de 4% à 385 741€. Il est constaté une baisse de la surface achetée : 47,5 m2 contre 49 m2 soit un recul de 7 % en un an.

Prix/m2 médians à La Chapelle des appartements anciens

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Commenter cet article

Emmanuel Barthe 29/08/2014 13:11

Je suis arrivé en 2004, parti début 2008 et revenu cet été 2014. A ce que je vois, le quartier s'est boboïsé (les meilleurs signes en sont l'apparition d'une style vestimentaire inconnu du quartier en 2007 et plus encore de ces bars et restaurants typiquement tendance/bobo que sont la brasserie de l'Olive ou le bar à vin de la rue Riquet) et ça va continuer.

Les causes comptent parmi elles des classiques : persistance de la hausse des prix sur Paris, manque de grands programmes immobiliers sur la capitale, interdiction de construire des immeubles de plus de 6 étages. Mais on trouve aussi des causes spécifiques au quartier Marx Dormoy-La Chapelle : l'arrivée d'une équipe de gauche au pouvoir il y a une petite dizaine d'années a enfin produit des effets : création du jardin d'Eole, une nouvelle halle Pajol et son auberge de jeunesse, residence universitaire sur la rue du Département, rénovation du marché de l'Olive, programme immobilier massif sur le boulevard MacDonald.

Emmanuel Barthe
PS : mon blog porte sur les données publiques et la recherche d'information, notamment juridique.

Emmanuel Barthe 29/08/2014 13:24

Correction : un style et non une style :-)

Précision : à mon avis, la boboïsation du quartier a les effets suivants :
- elle rééquilibre en partie la composition sociologique du quartier (ce qui n'est pas le cas dans la Goutte d'Or, où la rénovation immobilière n'a pour l'instant pas changé la donne)
- elle accentue forcément la hausse des prix de l'immobilier dans un des derniers quartiers pas trop chers de Paris où qui plus est le secteur privé est fortement concurrencé par le logement public.