Bulletin d'information de l'association "GARE AUX POLLUTIONS"

Publié le par Hervé Léger

L'association "GARE AUX POLLUTIONS" vient de publier son bulletin du 3ème trimestre 2006 : en voici le contenu.

Nous rappelons que cette association est implantée dans le quartier depuis plusieurs années et combat notamment les pollutions liées au rejet dans l'atmosphère des fumées des locomotives diesel de la SNCF autour de la gare de l'EST.

Vous pouvez retrouver leurs différentes actions sur le site suivant :

      I.      EVALUATION DE LA SITUATION 

 Comme vous avez pu le lire dans la presse (parisien du 26 avril, Paris Obs du 13 juillet 2006), il semble que des engagements soient pris pour annuler ou réduire les pollutions sur le réseau SNCF Nord-Est.  Comme nous le préconisions depuis très longtemps, une des meilleures solutions, en attendant une hypothétique électrification de la ligne Paris Bâle, est l’utilisation de  la partie électrifiée du réseau sur les  cinquante kilomètres depuis la Gare de l’Est jusqu’à Vaires. Pour cela des motrices en bi motorisation (diesel-électrique) sont nécessaires. Depuis plusieurs années nous avons connaissance des possibilités techniques de  la société canadienne « Bombardier » qui commercialise ce type de matériel, mais la SNCF nous affirmait l’impossibilité de cette solution et en plus nous étions considérés comme de joyeux utopistes.

Heureusement toutes les périodes d’obscurantisme ont une fin et à présent la décision d’acquérir des motrices en bi motorisation est enfin prise. Ces engins ont le sympathique qualificatif de « Bi-Bi » car  contrairement aux autres secteurs SNCF le réseau électrifié  du Nord-Est n’est pas le même que sur les autres tronçons de métropole. Donc « Bi-

Bi » veut dire bimoteur et bitension. A présent vous savez tout……….

La volonté de s’orienter vers ces nouvelles acquisitions est une bonne nouvelle mais cela cache aussi des intentions moins avouables, et comme nous l’avons toujours pensé et en sommes de plus en plus convaincus que  la ligne Paris Bâle ne sera jamais électrifiée. Les points d’arrêt du TGV Est  sont d’ailleurs prévus pour  faire des jonctions ferroviaires secondaires avec les dessertes de l’actuel Paris Bâle. Curieusement lorsque nous évoquons cette éventualité, les responsables continuent à laisser croire que le Paris Bâle sera un jour électrifié.

De plus n’étant pas rentable il est évident que cette liaison sera purement supprimée après l’avènement du TGV Est. L’avenir nous dira si notre prédiction se révèle exacte!!

En dehors de la ligne principale Paris Bâle. Plusieurs questions restent en suspend au niveau de l’électrification des dessertes proches telles que  Provins ou Troyes. 

En attendant 2008 le Cheptel des motrices diesel va continuer à polluer les riverains de la Gare de l’Est.

Nous allons prendre contact avec les responsables SNCF afin d’obtenir une réunion d’information, sur tous les engagements et les évolutions  prévues, avant la fin de cette année.

Il faut reconnaître que certains secteurs jadis très pollués, le sont à présent beaucoup moins tel le dépôt « Villette » situé entre les 18eme et 19eme arrondissements ou l’on ne subit plus les énormes nuages  de fumées polluantes.

Malheureusement le secteur du pont Louis Blanc  continue à être très touché par ces pollutions d’un autre age. Les motrices diesel y  stationnent et déversent leurs fumées cancérigènes vers les écoles et habitations proches des voies ferrées. La Présidente de l’association « Mon Quartier 10eme », Annick SCHERMANN,  peut le confirmer puisqu’elle est réside à proximité des voies ferrées. 

 Un point positif est à souligner au niveau du dépôt de Pantin Bobigny où la mise en place de capteurs de

fumées permet les préchauffages en limitant au maximum les rejets toxiques vers les habitations proches du dépôt. Il est facile de le constater en passant sur la piste cyclable qui jouxte ce dépôt où l’on ne ressent plus comme avant les odeurs insupportables des émanations polluantes. On peut aussi, avec plaisir, y découvrir l’immense bâtiment, construit depuis peu, à destination de la maintenance des rames du futur TGV Est.

      I.      Problème TAFANEL

C’est l’épine dans le pied pour nos quartiers en forte évolution urbanistique. L’extension de cette société au niveau  de la Porte de la Chapelle entraîne un accroissement de  circulation des camions entre les deux sites. Et nos rues très étroites n’y sont absolument pas adaptées et les risques d’accidents sont prévisibles.  Malheureusement comme au croisement des rues Pajol et Riquet il faudra plusieurs évènements graves pour envisager des solutions drastiques. Un Collectif, demandant le départ de cette société vers un site mieux adapté à son activité, est en cours de formation. Il faut avouer que l’argumentation des responsables politiques, consistant à nous répondre que TAFANEL permet le ravitaillement Parisien en boissons, ne tient pas puisque la plus grande partie de son activité consiste à livrer en banlieue et en province. Nous estimons les livraisons Parisiennes à seulement  10% de son activité. 

  II.      ZONE PAJOL ET JARDINS D’EOLE

Au niveau du site Pajol le Sculpteur REGAZZONI a quitté les lieux depuis fin juin dernier et le démarrage des travaux de démolition est prévu fin septembre prochain.  A ce sujet une publication de la Société d’aménagement « SEMAEST »  est publié et disponible en Mairie ou en s’adressant au 181 avenue Daumesnil 75012 Paris tel 01 43 45 98 98  En ce qui concerne les grands Jardins d’Eole les avancées sont significatives et nous sommes assez fiers de constater que la non implantation de TAFANEL sur ce site est due à notre opposition juridique auprès du Tribunal Administratif et il faut se souvenir qu’à cette époque nous étions désapprouvés par  la plupart des responsables politiques et des associations du quartier.

      I.      ASSEMBLEE GENERALE DE NOTRE ASSOCIATION

Comme chaque année nous pensons organiser notre assemblée générale ordinaire vers le début décembre et dans ce cadre les personnes intéressées à faire partie du Conseil d’administration  peuvent dès à présent nous envoyer une proposition en y joignant une profession de foi.

Hervé Léger mardi 19 septembre 2006

 

 

 

 

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article