Bilan mitigé en terme de propreté à La Chapelle cet été

Publié le par Hervé Léger

Avec les vacances, la propreté dans le quartier La chapelle s'est améliorée. C'est vrai qu'il y avait moins de monde dans le quartier et qu'on a pu observer le travail des agents de la propreté dans le secteur.

Il reste cependant des points noirs à traiter à commencer par les rues autour du marché couvert La Chapelle et notamment rue de l'Olive. Pourquoi tout ces papiers et autres emballages non ramassés par les commerçants ambulants une fois leurs stands démontés?

Après avoir contacté la mairie du 18e, j'avais souligné auprès de l'un des responsable en charge de la propreté dans le secteur, la nécessité de mener une campagne de sensibilisation auprès de ces commerçants pour laisser derrière eux une rue propre. Mieux, une fois cette campagne faite, j'avais émis l'idée de verbaliser systématiquement chaque soir vers 19h00 tous ceux qui ne respectent pas la loi dans ce domaine. Nous avions pris acte et le responsable de propreté allait renforcer son action sur ce secteur précis.

Mais à la fin de ce mois d'août les résultats ne sont pas au rendez-vous. Y a t'il eu de la part des services de la propreté un réel travail sur ce point précis? J'en doute!

En attendant, il va falloir recontacter les responsables et les convaincre à mener une politique plus concrète sur le terrain en ciblant certaines rues.

Autres points de mécontement, c'est le non désherbage des grilles d'arbres mais aussi la prolifération des mauvaises herbes au niveau des habitations, trottoirs et autres caniveaux. Allez faire un tour rue Cugnot ou mieux rue de l'Evangile côté CAP 18 pour se rendre compte que rien dans ce domaine n'a été prévu. C'est même pire dans le secteur compris entre CAP 18 et la rue Boucry ( rue Tristan Tzrara, Fillettes...) A un tél point que du côté de la rue d'Aubervilliers et du carrefour avec la rue de l'Evangile, on pourrait croire que le quartier est à l'abandon!

Là aussi, il est nécessaire de retirer toutes ces herbes dont la hauteur peut atteindre un mètre au bout de la rue de l'Evangile.

Certes, il peut y avoir quelques mauvaises herbes mais les proportions atteintes ce mois d'aôut montre que rien n'a été prévu par les responsables de la propreté.

Enfin...espèrons qu'avec la rentrée, ce travail sera réalisé!!!

Hervé Léger jeudi 24 août 2006

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
En effet, les marchands extérieurs au marché de l'Olive lui confèrent une vie et un caractère specifique mais il est dommage que tout reste sale apres leur depart. Comme le coin de la rue de la Guadeloupe et de la Martinique devant le nouvel immeuble construit cet été, toujours plein de détritus... espérons que la nouvelle garderie pour enfants en rez-de-chaussée permette plus de propreté.<br /> Leslie
Répondre
J
Merci de dire tout haut ce que je pense chaque matin en passant devant le marché de la Chapelle : c'est une horreur. <br /> J'ai également du mal a comprendre pourquoi les commercants posé devant le marché couvert one sont pas sanctionné. <br /> Je vais également prendre ma plus belle plume et contacté la mairie pour demander des action concrete. <br /> Jérôme
Répondre