Travaux sur l'axe La Chapelle Marx Dormoy

Publié le par Hervé Léger

Loin des travaux en espace civilisé du boulevard Barbes ou de la rue Jean Jaurès, la rue de La Chapelle a commencé des travaux dans un but de sécurisation des traversées piétonnes.

Il s'agit de travaux d'aménagement entre le rond point de La Chapelle et l'impasse du Curé comme ceux réalisés l'année dernière sur la rue Marx Dormoy.

Les travaux comprennent la création d'ilôts pour sécuriser la traversée des piétons, l'abaissement des trottoirs avec la pose de dalles podotactiles pour faciliter la traversée des personnes malvoyantes.

Cette opération permettra de réduire certains risques pour les piétons et devrait permettre de réduire la vitesse sur cet axe. Le projet d'un axe civilisé avec couloir de bus n'est pas d'actualité pour la municipalité parisienne car la rue de La Chapelle et son prolongement rue Marx Dormoy restent du domaine de l'état et tous les travaux supposent son accord.

Il reste cependant un espace non traité sur cet axe : la place Paul Eluard autour du métro Marx Dormoy, La Poste et le Crédit Lyonnais. Cela devrait faire l'objet d'une étude du conseil de quartier La Chapelle car les accidents sont fréquents à cet endroit.

Avec la modification du sens de circulation à l'intérieur du quartier, au niveau du marché La Chapelle rue de l'Olive, une partie de la circulation se retrouvera sur cet axe pour se diriger rue Riquet. Mais à ce jour, rien n'a été décidé pour faciliter ce nouveau flux.

Il semble nécessaire de rédéfinir la signalisation afin d'améliorer la traversée des piétons et des véhicules. La mise en place de nouveaux feux tricolores au niveau de La Poste est primordiale afin de faciliter le passage des véhicules dans la rue Riquet juste à gauche.

Evidemment l'idéal serait de redéfinir cet axe dans sa globalité mais, à ce jour, aucun budget ni grand projet ne sont prévus avant la prochaine mandature !

Hervé Léger mercredi 20 septembre 2006

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article