Propreté du quartier : quel bilan?

Publié le par Hervé Léger

Alors que se termine les journées de la propreté ce samedi 30 juin 2006 dans le 18ème, quel bilan peut-on faire sur la propreté à La Chapelle?

Côté positif, on observe une plus grande mobilsation en terme d'information et de prévention pour sensibiliser les habitants sur le travail des agents de la propreté et les moyens mis en oeuvre dans ce domaine dans le quartier. On a pu observé des affiches et des stands un peu partout comme autour des squares de la madone ou de Marcillac proche du métro aérien La Chapelle ou sur la place Torcy.

De nouveaux moyens sont apparus avec la mise en place de nouvelles machines pour nettoyer les trottoirs.

Reste que le quartier, malgré tous ces efforts, restent par certains endroits sales.

Des encombrants continuent à être déposés tous les jours notamment à certains carrefours. Des personnes continuent de jeter par terre alors que le nombre de poubelles a considérablement augmenté.

Il faut que l'accent soit mis sur la verbalisation systématique sur certains endroits du quartier. Peut-on trouver normal que chaque soir après 19h00 la rue de l'Olive, le long du marché couvert La Chapelle, ne soit jamais débarassé par les commerçants ambulants? Ne peut-on pas envisager après avoir fait une semaine de prévention et de sensibilisation personnalisée, mettre en place une verbalisation chaque soir pendant plusieurs semaines afin que ramasser cartons et autres papiers rentre dans les mentalités?

Il semble bien que c'est le volet verbalisation et répression qu'il faut maintenant mettre en oeuvre de façon large et continue dans le temps si l'on veut réussir à rendre ce quartier La Chapelle plus propre.

Des progrés ont été fait mais ils ne sont pas à la mesure des moyens engagés. Une réorientation vers plus de verbalisation sur des endroits bien précis semble une bonne piste pour avancer dans ce domaine.

Hervé Léger jeudi 29 juin 2006

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Bonjour Hervé,<br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> J’habite le quartier depuis deux mois et j’avoue en effet être assez effarée par le manque de propreté à certains endroits : Détritus et encombrants abandonnés sur les trottoirs et à certains carrefours (par exemple à l’angle des rues Pajol et Marc Séguin, à côté de la benne à verre).<br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> Je  suis d’accord sur le fait que la verbalisation serait (malheureusement!) un moyen efficace d’endiguer la négligence de certaines personnes mais je reste sceptique sur les moyens dont elle pourrait être appliquée : lorsque il y a identification du (des) responsable(s) à la limite, mais pour les autres ?<br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> C’est dommage, le quartier est très sympathique.
Répondre