CDG EXPRESS : Pourquoi un pont métallique à La Chapelle?

Publié le par Hervé Léger

Alors que les élus parisiens devraient approuver la modification des règles d'urbanisme nécessaire au projet de liaison express ferroviaire entre Paris et l'aéroport Charles De Gaulle, rien n'est moins sûr sur le projet d'enfouissement de cette ligne à La Porte de La Chapelle.
En effet, il est prévu  la construction d'un pont de chemin de fer aérien sur des viaducs métalliques à la porte de La Chapelle et non pas comme nous l'indiquions dans un article précédent de créer un souterrain.
Pourquoi ce changement de cap? L'enfouissement est plus cher qu'un pont. La mairie de Paris estine le surcoût à plus de 50 M€ si l'état opte pour un enfouissement.
Pour l'instant l'Etat a seulement promis "d'étudier" l'enfouissement de cette ligne express baptisée CDG EXPRESS.
Pourtant l'enjeu est de taille car à la porte de La Chapelle un réaménagement prévoit 500 logements et une université ainsi qu'une coulée verte. Et la mise en place de ce pont sur des viaducs métalliques générera de fortes nuisances sonores avec un passage tous les quarts d'heure du train express.
Rappelons que cette ligne devrait fonctionner d'ici 2013 et empruntera une partie des voies du RER B pour relier Roissy Charles De Gaulle à Paris en 20 minutes. Paris est l'une des dernières capitales européennes à ne pas disposer d'une telle ligne directe.

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Commenter cet article