COMPTE RENDU CONSEIL DE QUARTIER LA CHAPELLE

Publié le par Hervé Léger

CONSEIL DE QUARTIER RESTREINT

CHAPELLE MARX DORMOY

1 ER JUILLET 2008

« LES JARDINS D’EOLE »

Présidente : Frédérique Pigeon

Collège habitants :

M. Dominique Alban - Mme Agnès Bastien - M. Henri Duclut - Mme Sylvie Fouillet – M.

Mohaman Haman - Mme Leila Oridota - M. Antoine Parente - Mme Mireille Quehen - Mme

Marie-Line Tassius

Association :

Cactus Initiatives (Mme Siska Pierard)

Collège personnes qualifiées :

Equipe de développement local Chapelle Porte d’Aubervilliers : Céline Heitzmann, chargée

de mission cadre de vie et habitat

Ecole Normale Sociale : Martine Trapon

Conseillers excusés : M. Hervé Léger, Gare aux Pollutions (Mme Françoise Lemoine-Counil)

Invités :

- Pascal Julien, adjoint au Maire du 18

ème, chargé des espaces verts et de

l’environnement

- M. Michel Corajoud - paysagiste

- Boris Mansion - Direction des espaces verts et de l’environnement de la Ville de Paris

(DEVE)

- Daniel Keller, Jean Francois Seguin - Association les Jardins d’Eole, collectif

d’animation

- Thierry Delavau - Régie de quartier

- Dominique Alban – Association Trèfle d’Eole

- M. Ansart - halle Pajol

Ordre du jour

Les jardins d’Eole : aménagements et usages, animations et environnement

****

1. Les jardins d’Eole : aménagements et usages

Présentation de l’association Jardins d’Eole par M. Daniel Keller :

L’association les Jardins d’Eole est une association d'habitants créée en 1997 par

quelques habitants du quartier Flandre Aubervilliers (Stalingrad, derrière la gare de l'Est).

L’association compte 100 adhérents. C'est en partie grâce à l'action de l'association qui s’est

battue depuis 1997 que les 4 hectares de friches sont devenus les jardins d’Eole. L’association

édite un journal (Un bout du Monde), elle organise régulièrement des manifestations dans les

jardins. L’association participe au comité de suivi des Jardins d’Eole au côté des élus du

Conseil de quartier public Chapelle Marx Dormoy 01 07 08

 

 

18

ème, des associations, de la Direction des Espaces Verts et de l’environnement.

L’association a élaboré un questionnaire-bilan pour la 1

ère année de fonctionnement du parc.

Intervention de Boris Mansion : 1

er bilan par la Direction des Espaces verts et de

l’environnement (DEVE)

Le découpage de l’espace permet aux habitants d’avoir des activités multiples et variées :

aires de jeux pour les tout-petits, espaces pour les jeux de balles, esplanade pour la

promenade, belvédère pour le repos. Le parc est divisé en 2 parties : jardin qui ferme aux

heures habituelles de fermeture des espaces verts parisiens et l’esplanade ouverte en

permanence. Les équipements sont en libre service et s’autogérent.

Boris Mansion fait un bilan positif de l’utilisation des jardins d’Eole. Les remarques les plus

courantes des habitants concernent le manque de végétation dans le parc, l’absence d’aire de

jeux pour les tout petits. Le parc étant ouvert depuis 1 an seulement, il faut attendre pour que

le parc soit plus végétalisé, c’est la loi de la nature.

7 jardiniers travaillent dans le parc, 4 agents le surveillent dans l’après midi. Les riverains se

sont plutôt bien approprié les lieux.

Intervention de Dominique Alban, association Trèfle d’Eole, jardins partagés :

Ce projet de jardins partagés a mobilisé des bénévoles du 18

ème et 19ème arrondissements.

L’association Trèfle d’Eole a été choisie pour gérer ce projet , elle est chargée notamment de

proposer des actions pédagogiques en partenariat avec les écoles du quartier. Les jardins

s’étalent sur 400m² côté rue d’Aubervilliers, l’association compte à ce jour 68 adhérents, 60

parcelles individuelles sont entretenues. Des classes d’écoles du quartier interviennent. En

accord avec M. Corajoud, l’association a investi le jardin de gravier, des plantes magnifiques

voient le jour dans ce jardin. L’association propose des trocs de graines et plantes

M. Corajoud , paysagiste et créateur des jardins d’Eole est très satisfait de l’usage des jardins,

les habitants se sont appropriés l’espace, les enfants jouent dans la partie nord, ils sont des

adeptes inconditionnels du jardin de graviers et s’amusent à jeter ces graviers dans le canal. Il

faudra d’ailleurs que la DEVE puisse rajouter des graviers. Pour les jardins partagés ; il

faudrait fabriquer des pré barrières pour les protéger.

Pascal Julien a constaté que les parcelles des jardins partagés étaient préservées. L’esplanade

ouverte tout le temps ne pose pas de problèmes particuliers. Pour le jardin de graviers, il

faudra effectivement en remettre dans le jardin. Il faut aussi trouver une solution au problème

de l’eau stagnante et de la mousse qui se développe dans les bassins, ce qui n’est pas très

esthétique.

Boris Mansion signale que le jardin est peu dégradé, des gardiens ont été agressés mais des

actions de médiation ont été mises en place avec l’ADCLJC. Sur l’esplanade, des arbres ont

été endommagés et certains sont morts, pour éviter que les gens épluchent les arbres, des

corsets seront installés autour des arbres de l’esplanade.

Une habitante du 19

ème arrondissement signale que des jeunes s’introduisent la nuit dans les

jardins et jouent jusqu’au milieu de la nuit au football, provoquant de nombreuses nuisances

Conseil de quartier public Chapelle Marx Dormoy 01 07 08

 

 

sonores. Elle regrette que les gardiens ne soient pas présents le matin et que les chiens

s’introduisent dans le parc.

Un habitant ne comprend pas que le brumisateur ne fonctionne jamais, il est toujours hors

service, il serait très utile dans un espace où pour le moment, il n’y a pas d’ombre.

Un habitant souhaite connaître la différence entre l’esplanade et le jardin.

Une habitante souhaite que des mesures de sécurité soient prises coté rue Riquet et du

département, les enfants qui jouent à proximité peuvent se retrouver très vite sur la rue et

courent un danger.

Boris Mansion fera intervenir les équipes de la Direction de la Prévention et de la Protection

pour les jeunes s’introduisant dans les lieux le soir. Les chiens sont interdits dans le parc, il

faudra que les gardiens veillent à cela. La Direction de la Prévention et de la Protection pourra

engager une campagne de verbalisation. Le brumisateur est relié à un programmateur, il ne

fonctionne pas en permanence. Le jardin est ouvert aux mêmes horaires que les espaces verts

de la Ville de Paris, quant à l’esplanade elle est ouverte 24h/24.

M. Corajoud ajoute que le problème d’accès à l’eau dans le parc est récurent et qu’il faut

remédier à cela.

Pascal Julien répond que la MIR (méthode d’irrigation maîtrisée) fonctionne sur le parc. En

tant qu’adjoint à l’environnement, il sera aussi très attentif à une consommation maîtrisée de

l’eau dans le parc.

Une personne de l’ADCLJC signale que les enfants escaladent dangereusement les murets

prés des voies ferrées.

Boris Mansion répond qu’il y a des protections d’1 mètre 10 à cet endroit, il n’a pas été choisi

de tout barricader pour offrir une vue sur le sacré coeur et sur le futur site Pajol.

Pascal Julien ne souhaite pas que les jardins soient entourés de grilles et en appelle à la

responsabilité de toutes et tous, les enfants doivent être surveillés.

Frédérique Pigeon estime qu’à un moment, il faut en venir à une gestion humaine de ce genre

de problèmes.

2. Animations et environnement

Intervention de Jean François Seguin pour le collectif d’animations :

Le collectif d’animation des jardins d’Eole assure la programmation des animations dans les

jardins. Son rôle est de faciliter l’organisation d’animations, notamment en assurant le relais

des demandes d’autorisation auprès de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement.

Toute association, organisme, privé ou public, toute personne peut faire partie de ce

collectif d’animation. Chaque organisateur d’une animation en est responsable.

Grace aux nombreuses manifestations organisées dans les jardins (concerts, troc livres, Paris

Hip Hop…) les habitants se sont appropriés les jardins. Le collectif a souhaité allier mixité du

quartier, des arrondissements et enfin des générations.

Conseil de quartier public Chapelle Marx Dormoy 01 07 08

 

 

Il va travailler dans les mois à venir avec le 104 rue d’Aubervilliers, il souhaire renforcer la

communication des événements également.

Intervention de Thierry Delavau pour l’espace buvette des Jardins d'Eole :

La Régie de quartier a mis en place et anime un des équipements dédié à l'accueil des

visiteurs dans un espace buvette/petite restauration.

Le projet proposé répond aux critères d'ensemble qui ont prévalu à la réalisation de ce parc, à

savoir : accessibilité, convivialité, interactivité, créativité, liens, équilibre. Il s’appuie

également sur la dynamique associative existante, favoriser son développement. Il se doit

d'intégrer la dimension "habitant" en incitant

la participation et l'engagement de toutes celles

et tous ceux qui le souhaitent dans ce projet.

La régie de quartier la Chapelle 18

e travaille sur deux axes:

Un espace animation

 

Un espace de petite restauration

 

1ères difficultés :

La buvette a une activité limitée à l’année. En hiver, il est impossible de boire un verre dans

de bonnes conditions, il faudrait envisager une terrasse couverte pour relancer l’activité à

cette période. Une autre difficulté, il a été choisi de ne pas vendre de soda mais la plupart du

temps, les enfants en demandent.

Frédérique Pigeon est satisfaite que cette buvette puisse offrir une autre offre de produits et de

qualité, il « faut tenir bon » sur l’offre de produits et ne pas proposer les friandises ou

boissons hyper sucrées habituelles aux enfants. Il y a une progression galopante de l’obésité

en France, il faut que les pouvoirs publics en prennent conscience et donnent l’exemple. Elle

souhaite relancer la communication de la buvette, la faire connaître, il faut encourager les

personnes à s’y rendre.

Boris Gasiorowski (association la Reine Blanche, théâtre situé 2 bis passage Ruelle) souhaite

l’installation de panneaux d’ affichage sur l’esplanade pour que les lieux culturels autour des

jardins d’Eole puisse communiquer sur leurs événements.

Conseil de quartier public Chapelle Marx Dormoy 01 07 08

 

 

Intervention de Thierry Delavau (en l’absence de François Grosjean, directeur du

Grand Parquet) sur le Grand Parquet :

Pour des raisons de sécurité, le Grand Parquet ne sera pas installé aux jardins d’Eole, le projet

est abandonné, il est question désormais de le déplacer plus au nord du quartier.

Siska Pierard ajoute que les habitants, associations, conseillers de quartier souhaitent que cet

équipement reste dans le quartier.

Pascal Julien souhaite également que le Grand Parquet reste dans le quartier et qu’il soit

déplacé dans le nord du quartier (impasse Chapelle par exemple), l’équipe du Grand Parquet

ne semble pas favorable à ce nouveau lieu, il faudra les convaincre et se mobiliser.

Agathe Bataille pour le 104 rue d’Aubervilliers fait un point sur le projet : le 104 sera un lieu

de création et de production artistique, il ouvrira ses portes en octobre 2008. Il souhaite

s’intégrer dans le quartier et rejoindra le collectif d’animations.

Intervention de M. Ansart, Halle Pajol :

Présentation du projet :

40000 m

2 de surfaces dont :

- 10000 m

2 d’espaces verts

- locaux d’activités

- locaux d’enseignement, activités sportives et espace jeunes

- équipements culturels ( bibliothèque, salle de spectacle, expositions, salles de

réunions…) et auberge de jeunesse

Livraison des différents programmes :

- collège : septembre 2009

- gymnase, espace jeune : mi 2010

- immeuble d’activités, pole entreprise : mi 2010

- halle et jardins : fin 2012

A ce jour, tous les programmes du site ont fait l’objet d’un concours d’architecture, toutes les

sélections sont terminées à l’exception de l’IUT dont le jury devrait se réunir fin 2008.

Quelques points qui restent à discuter :

- l’aménagement des espaces verts

- le projet culturel à travers l’utilisation de la salle de spectacles et les différents espaces

mutualisés

- le contenu des activités économiques et sociales

- aménagement de l’esplanade, organisation des flux, voirie…

Une réunion publique sur le projet aura lieu courant du mois d’octobre.

Informations pratiques sur les jardins d’Eole :

Accès :

 

Activités et services :

 

 

nique dans la partie ouverte en permanence, buvette, pelouses accessibles au public

Les animations à venir dans les jardins d’Eole :

Le troc livres

Quand ? Tous les 3e samedis du mois

A quelles

heures ? de 13 à 17 heures

Qui ? Organisé par les Jardins d'Eole et la Régie de Quartier la Chapelle

Pourquoi ? Echanger vos livres contre d'autres. Vous pouvez laisser vos livres contre

des tickets et revenir au troc suivant trouver le livre qui vous plaît.

Combien ? Participation gratuite

Visite « les jardins d’Eole, un modèle d’écologie urbaine » organisée par la Ville de Paris

Quand ?

Dimanche 24 août à 15 h

Jeudi 11 septembre à 14 h 30

Ou ?

Rendez vous 45 rue d’Aubervilliers

Plus d’infos :

www.jardins.paris.fr

Programme également disponible à l’accueil de la mairie

d’arrondissement

Programme des animations des jardins d’Eole, sur le site de la Régie de Quartier la Chapelle :

http://www.regiedequartierlachapelle.fr/

L’environnement des jardins d’Eole :

Site du 104 rue d’Aubervilliers :

www.104.fr

Reine Blanche :

http://www.reineblanche.com

Grand Parquet :

www.legrandparquet.net

Aires de jeux pour les enfants, aire de jeux de ballons, Tables de piqueConseil

de quartier public Chapelle Marx Dormoy 01 07 08

 

6/6Accès rue du Département, rue Riquet – Métro : Chapelle - Stalingrad5/6, (les Tables d’Eolia) pour boire un verre ou savourer une

recette originale préparée par une personne salariée de la Régie de quartier.

L’approvisionnement, se fait prioritairement sur les marchés du quartier pour valoriser leurs

produits et leurs commerces. Il s’agit toujours d’utiliser les produits de saison, de faire

découvrir des produits plus rares à travers des recettes traditionnelles ou inédites. Toutes les

boissons chaudes servies actuellement sont issues du commerce équitable et de l’agriculture

biologique. Les prix sont accessibles au plus grand nombre.

, (coordonné par un collectif d’associations et d’habitants)4/63/62/6

Commenter cet article