Point propreté La Chapelle février 2015

Publié le par Hervé

Point propreté La Chapelle février 2015

Mardi 24 février 2015, les conseillers de quartier, référents sur la thème de la propreté, sont invités en mairie du 18ème pour faire un point sur les avancées et les points à traiter dans le domaine de la propreté.

En attendant, le compte rendu de cette réunion, je vous propose de lire ci-dessous le dernier compte-rendu en date du 11 décembre 2014 qui servira de base de travail à cette réunion.

Compte-rendu Réunion du 11 12 2014

Commission Propreté des CdQ

Ordre du jour de cette réunion :

  • Retour sur l’opération de nettoyage citoyen du 15 novembre
  • Présentation de l’appel à projets « Végétalisons » notre 18ème
  • Présentation du planning de déploiement des corbeilles de rue
  • Questions diverses.
  1. Bilan de l’opération de nettoyage du 15 novembre

Il a été préalablement rappelé les objectifs de cette opération. Elle visait principalement à sensibiliser les usagers sur le respect de la propreté de l’espace public, informer sur les moyens mis à disposition pour la propreté du quartier, communiquer et dialoguer avec les différents acteurs intervenant sur l’espace public.

Il a été noté que les habitants étaient dans leur grande majorité réceptifs et favorables à l’action organisée le 15 novembre. Les gens étaient plutôt prêts à participer à ce genre d’opération.

Cette opération a été suivie d’une campagne de verbalisation sur le secteur nettoyé.

Par ailleurs, certains ont fait remarquer que dans le volume de déchet ramassé le jour du « Clean Up Day », la part des feuilles mortes était trop importante, d’où la nécessité de bien choisir le secteur et la période pour les prochaines opérations. Aussi, pour plus d’efficacité, il a été suggéré de concentrer les interventions sur un périmètre restreint.

Plusieurs conseils de quartier comme la Goutte d’Or, Montmartre ou Charles Hermite sont prêts à accueillir la future action citoyenne de nettoyage.

D’autre part, il a été informé que la DPE avait effectué une opération spécifique de ramassage des feuilles d’arbres, dans la première semaine de décembre. Aussi, l’expérimentation relative à la mise à disposition de bacs à sel pour le secteur de la Butte, devait se poursuivre.

  1. Présentation du dispositif d’appel à projets « végétalisons notre 18e »

Il a été informé que ce dispositif s’adresse principalement aux associations, collectifs de riverains ou simples porteurs de projet, et qu’il était déjà lancé.

Et, pour bénéficier de l’appui des services techniques (DEVE, DPE, DVD…) de la Ville, les acteurs sont tenus d’envoyer les projets à Philippe Durand, adjoint au Maire, chargé des espaces verts.

Cependant, il a été rappelé que les porteurs de projet devraient s’engager au suivi et à la pérennisation des projets.

  1. Présentation du planning de déploiement des corbeilles de rue

S’agissant du programme de redéploiement des corbeilles de rue, il a été souligné que la 3e phase d’implantation se fera au 1e semestre 2015. Un peu plus de 1000 corbeilles de rue seront implantées.

Pour accompagner cette dernière phase, une campagne d’information autour des éteignoirs intégrés au mobilier sera organisée.

Le programme* sera étalé comme suit : Janvier/Février : secteur Charles Hermite ; Mars/Avril : secteur Goutte d’Or et Mai/Juin : secteur Moskova – Porte Montmartre, Clichy et le reste de l’arrondissement.

Par contre, il a été relevé que les conseillers de quartier et référents propreté n’ont pas été associés à l’élaboration et au choix du mobilier. Il a été souhaité leur implication pour les futurs projets à venir.

*Ce planning n’est pas figé, il est indicatif.

Questions diverses :

Quelques signalements relayés auprès des services de propreté : les grilles d’arbre de la rue Doudeauville ne sont « jamais » nettoyées ; les feuilles d’arbres de la rue Tristan Tzara ne sont « jamais » enlevées ; la cité de la Chapelle et le passage Ruelle ne sont pas bien entretenus ; très souvent on remarque la présence de détritus sur les avaloirs ; le boulevard de la Chapelle sale, les détritus restent jusqu’au lendemain du « marché des sauvettes ». Tous ces signalements seront traités par la DPE.

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Commenter cet article