7 ans de troc-livres aux jardins Eole

Publié le par Hervé

En marge des trocs-livres aux jardins Éole, voici le compte rendu de cette association du quartier La Chapelle :

Association Les Jardins d’Éole

Troc-Livres dans les Jardins d’Éole.

Bilan pour 7 ans d’existence

Le Troc-livres et né en septembre 2007 d’une initiative conjointe de la Régie de quartier La Chapelle et de l’association Les Jardins d’Éole.

Le point d’appui du Troc-livres était initialement la buvette gérée par la Régie de quartier La Chapelle. Les tables circumvoisines servent de support au troc et un petit local naguère géré par la régie est utilisé pour entreposer le stock de livres, qui se monte aujourd’hui à près de 5 000 volumes. Ce stock, rangé dans des caisses empilables, acquises par l’association Les Jardins d’Éole sur ses fonds propres, couvre largement les domaines de lecture : jeunesse, littérature, policiers et science-fiction, essais, histoire, beaux-arts, tourisme, vie pratique, ouvrages en langues étrangères… une caisse de « vieux livres » attire quelques bibliophiles.

Le local qui accueille le stock est, depuis le 8 avril 2013, l’objet d’une convention de gestion entre la mairie de Paris et l’association Les Jardins d’Éole. Cette convention prévoit qu’outre l’usage pour le stock de livres des trocs, le local peut être mis à dispositions de ceux qui organisent des manifestations festives autorisées dans les Jardins d’Éole.

Dès l’origine, le principe d’organiser le troc-livres tous les 3ème samedi du mois, de 13H à 18H et de septembre à juin a été mis en œuvre. Cette périodicité rigoureuse a fidélisé nombre de troqueurs, lesquels sont contactés par mél dans la semaine qui précède le troc. Actuellement, la mail liste du troc comporte plus de 700 adresses et est relayée auprès des adhérents des associations Les Jardins d’Éole, Le Trèfle d’Éole ainsi que des clients de la librairie Le Rideau Rouge. Le troc-livres reste ouvert puisque à chaque troc-livres, de nouveaux troqueurs s’inscrivent sur la mail-liste.

Depuis le 41ème Troc-livres, organisé en mai 2011, un tableau de suivi a été mis en place.

Enseignements de ce tableau :

Les Troqueurs : De mai 2011 à septembre 2014, 33 Troc-livres ont été organisés. Ils ont accueilli 2162 troqueurs, adultes et enfants, dont 208 nouveaux troqueurs.

Le stock de livres : Entre mai 2011 et septembre 2014, les troqueurs ont apporté 12 566 livres et en ont emporté 10 293. De mai 2011 à avril 2013, le stock de livres a cru au rythme d’environ 100 livres à chaque Troc, atteignant 5042 livres. A partir de mai 2013 un désherbage a été mis en place pour maintenir le stock à 5000 livres. Cet objectif a été fixé en tenant compte de la capacité des caisses achetées et du local de stockage. Ce désherbage concerne les livres en mauvais état et les doublons. Ces derniers sont donnés à la boutique Emmaüs située dans le 104.

Les moyens mobilisés par l’association Les Jardins d’Éole :

Les moyens financiers sont très modestes : La seule dépense directe est celle liée à l’assurance en responsabilité civile contractée par l’association Les Jardins d’Éole (40€ par an). Les caisses de rangement ont toutes été déjà achetées.

Le bénévolat : Le troc-Livres est géré par 5 bénévoles permanents auxquels se joignent une dizaine de bénévoles occasionnels. Ce bénévolat est valorisé pour répondre aux exigences de la convention d’utilisation du local. Il représente 370 heures par an, valorisées au taux du smic horaire, auquel il faut ajouter les dons de consommables. Sur la base du SMIC horaire brut (9,53€), ce bénévolat valorisé correspond à 3 600€ par an.

La mise à disposition gracieuse du local par la DEVE correspond à 993,60 € par an.

Il va sans dire que les trocs de livres ne s’accompagnent d’aucun échange d’argent. Tout est là gratuit et bénévole.

Le Troc-livres ne mobilise pour ainsi dire qu’un budget virtuel, composé de la mise à disposition d’un local par la DEVE et de l’engagement durable de bénévoles. Le Troc-livres est donc, il faut le dire, une manifestation très économe au plan financier et très riche au plan social.

Pour la poursuite des Troc-livres :

L’association continuera à porter la plus grande attention aux jeunes troqueurs et à la qualité du « rayon » jeunesse, un accès précoce à la lecture étant plus porteur d’espoir que la consolidation d’une habitude.

L’association est plutôt fière d’avoir obtenu que la porte qui sépare la partie végétale des Jardins d'Éole et l’esplanade soit ouverte au moins pendant les Trocs-Livres. Cette porte fermée lors des travaux de rénovation des Jardins d'Éole en mars 3013 n’a pas été ré-ouverte depuis.

Le Troc-Livres est l’une des dernières animations régulières sur la partie nord de l’esplanade. Si le Troc-livres reste grand ouvert au public, c’est surtout grâce aux troqueurs qui comprennent que l’enjeu de ce troc est aussi dans la pacification de cet espace public.

Association Les Jardins d’Éole

Octobre 2014

7 ans de troc-livres aux jardins Eole

Publié dans A LA UNE DU BLOG

Commenter cet article